Histoire Zen de Ming Zhen 07

C’est avec plaisir que nous vous partageons la septième histoire Zen de Ming Zhen.

Comme les précédentes, c’est une histoire simple mettant en lumière des aspects pratiques de la voie.

Nous espérons pouvoir partager les 10 premières histoires dans un livret au format pdf d’ici la fin de l’année. Les trentes autres suivront dans les années à venir.

img_20161017_181046

Histoire Zen de Ming Zhen 7

Le Roi Singe
Chers amis,

Combien de fois assignons une tâche à quelqu’un qui n’a pas qualité pour le faire. Nous prenons la solution la plus facile pour lui assigner une tâche … peut-être parce qu’il est notre ami et que nous voulons lui montrer que nous avons confiance en lui. Ou parce que nous sommes tellement occupés, que nous lui attribuons cette tâche et puis nous l’oublions, espérant que tout ira pour le mieux.

L’état alerte de l’esprit zen nous oblige à être certains que la personne est en mesure d’effectuer la tâche. L’action juste du zen exige que nous nous rendions compte que, bien que l’homme puisse recevoir des louanges s’il se comporte bien, il puisse recevoir également le mépris et le ridicule s’il échoue. Et parfois, quand c’est le cas, beaucoup de dégâts peuvent être fait. Ce n’était que la conséquence de notre mauvais choix s’il était responsable de ces dommages, et ainsi le Zen exige que nous tenions compte de ces conséquences. Voici une courte histoire illustrant ce point.
Joint à un palais, il y avait un jardin potager entretenu par un très consciencieux jardinier. Il y avait aussi une troupe de singes qui occupaient les arbres autour du jardin.

Le jardinier a souvent parlé au roi singe et les deux sont devenus des amis.
Un jour, le jardinier a appris qu’il y aurait une grande fête dans une ville voisine. Il voulait assister aux festivités, mais comme c’était la saison sèche et il était important que les légumes soient arrosés.

«Voulez-vous arroser les légumes pour moi pendant que je m’absente? « demanda le jardinier du roi singe. «Certainement», dit le singe. « Mais je ne sais pas quelle quantité d’eau donner aux plantes. »

« Tout dépend du système racinaire de la plante», a déclaré le jardinier. « Si la racine de la plante est longue et profonde, la plante nécessite très peu d’eau. Mais si la racine est courte et peu profonde il lui faudra plus d’eau « .

« Ah, » dit le roi singe. « Je comprends. »
Une semaine plus tard, le jardinier est revenu et force est de constater que chaque plante dans le jardin avait été retirée, et que la plupart d’entre elles étaient mortes ou mourantes.

« Qu’avez-vous fait? «demanda le jardinier d’un air furieux au roi singe.
« J’ai fait exactement comme vous l’aviez dit. J’ai donné plus d’eau pour les plantes avec des racines courtes que je n’en donnais aux plantes avec de longues racines. Mais pour affirmer la longueur de la racine des plantes, il me fallait les retirer de terre « .

Sachons donc percevoir la racine des maux auxquels nous nous attaquons!

Traduction par Qian Xin, révisions par Shi Yao Xin

Publicités