Instructions pour l’assise de Maître Foxin Bencai

C’est avec un grand plaisir que la Dharma Winds Zen Sangha/Ordre Zen de HsuYun (DWZS/OZHY) partage son humble traduction de ces instructions pour l’assise du grand maître FoXin BenCai. Bien que moins central dans notre pratique que celui publié précédemment, il reste néanmoins très direct et utile pour le pratiquant sérieux.

Puissions nous tous en profiter sur le chemin de l’illumination résidant ici même.

IMG_20160401_180111~2

佛心本才 Foxin Bencai (d.u.)

坐禪儀 Zuochan yi

Instructions pour l’assise méditative (Zuochan Yi)

 

Pendant Zuochan (la méditation assise), gardez un coeur pur et un esprit droit et vrai. Purifiez le soi et videz le coeur. Vous asseyant les jambes croisées, regardez et écoutez intérieurement; éveillé et plein d’une claire attention, vous serez en permanence protégé de la torpeur et de l’agitation. Si quelque chose émerge dans l’esprit, faite de votre mieux pour « le chasser ».

Lorsque votre concentration est calme et sereine, examinez (l’intérieur) avec une « attention vraie ». « Ce qui sait » l’être et le non-être, le centre et les extrêmes (les extrémités), l’intérieur et l’extérieur, cela est l’Esprit. Cet esprit est vide et peut pourtant tout percevoir, silencieux et pourtant attentif. Rond et brillant, parfaitement clair, cela ne peut tomber dans les notions anihilation ou d’éternité. « L’Attention Spirituelle » est  radieusement brillante, ses vues ne sont pas fausses.

Aujourd’hui, on voit des étudiants (de la voie) qui s’asseyent avec vigueur mais ne s’illumine pas (à la nature de l’esprit). Leur problèmes provient de leur dépendance dans les concepts, et de leurs sentiments qui les mènent sans-cesse vers des faux-semblants (plutôt que vers le réel). Dans leur confusion, ils tournent le dos à « la vraie racine (base) de l’esprit et s’adonnent erronément au « quiétisme » ou à « l’activisme » (reste coincé dans les idées d’immobilités ou de mouvements, manquants dés lors la racine). C’est pourquoi ils n’arrivent pas à atteindre l’Illumination.Si vous concentrez, et clarifiez, votre esprit de manière à vous harmoniser intimement avec l’incréé (la nature incréée et toujours « vivante et fraîche » de l’esprit, cad celui qui sait), le miroir de la connaissance sera purifié (nettoyé) et la fleur de l’esprit ( le germe inné de la bouddhéité) fleurira soudainement. Les attachements infinies aux conceptions erronées disparaîtront directement d’eux-mêmes, et l’ignorance accumulées pendant des éons s’ouvrira d’elle-meme instantanément.

(S’illuminer à la nature de l’esprit et pénétrer la racine )C’est comme oublier, puis se rappeler soudainement, comme être malade et recouvrer la santé d’un coup. Une grande joie nait intérieurement, et l’on sait que l’on va devenir Bouddha (en cette vie). Alors, l’on sait qu’il n’y a pas de bouddha en dehors de l’esprit.

Après cela (l’expérience de la pénétration de la nature de l’esprit), augmentez votre pratique, en accord avec l’illumination (que vous avez vécue) expérimentant la réalisation par la pratique. La source de la réalisation de l’illumination est « l’identité »(de la nature) de l’esprit, Bouddha, et les êtres sensibles. Cela est appelé « absorption » dans la compréhension unifiée et dans l’action unifiée (cad en unité avec toutes choses). Cela est également appelé  » la voie sans efforts ».

A présent, vous pensez retourner les choses (vers l’intérieur) sans etre aliéné par les sens ou les objets. Prenant ce qui vient (devant le miroir de l’esprit), vous alternez entre sujet et objet (sans s’y attaché). L’oeil de l’Univers est (vaste) et clair, le présent et le passé sont renouvelés. La capacité spirituelle de la « perception directe » est naturellement atteinte. C’est pourquoi Vimalakirti dit: » vivre une vie active sans émerger de l’absorption dans l’extinction, cela est appelé « sereine assise » (assise calme) ».

Ainsi, nous devrions savoir que « la lune apparait quand l’eau est calme », « l’éclat est complet quand le miroir est propre/pur ». Pour les gens qui étudient la voie, il est essentiel de s’asseoir et de méditer. Autrement, vous tournerez en rond pour l’éternité.

Bien que cela tout cela puisse paraitre déplaisant, je ne peux rester silencieux. J’ai écris ces quelques généralités pour aider les gens à trouver la « Vraie Source ». Si vous ne négligez pas la pratique, vous atteindrez la même réalisation.

Traduction libre par le révérend YaoXin Shakya, ZBOHY, d’après la traduction anglaise de Thomas Cleary et des commentaires personnels transmis pendant l’étude de la Voie

Publicités